D'autres articles qui pourraient vous intéresser

3 commentaires

  1. BABA ALI

    « les musulmans qui les perçoivent (les intérêts) sont invités à s’en séparer en les cédant, par exemple, à des œuvres caritatives ».dixit l’article.

    certaines sources disent que le fait même de retirer les intérêts de la banque est prohibitif, et qu’il ne faut surtout pas  »toucher » à cet argent quand bien même il sera versé ou donné à des oeuvres caritatives .

    Répondre
  2. mounawer

    Un article comme celui-ci -suivi du commentaire -nous renvoie à l’ère pré-islamique.
    Sachez que ni le Coran ,ni les hadiths du Prophète QSSL n’affirment que l’intéret bancaire est synonyme de riba.
    D’abord, parce que tout simplement ce genre de transaction financière n’existait pas à l »époque , pas de banque….
    et ensuite selon Ibn Abbas , oncle du Prophète, les derniers versets du Coran révélés au Prophète ont été ceux relatifs au ribâ ,et aussi Umar Ibn Al-Khatâb, le deuxième calife du Prophète, a rapporté que le Prophète est mort sans avoir eu le temps d’expliquer à ses compagnons : « le verset 130 de la sourate III relatif à la prohibition du ribâ que vous citez  »« Ô vous qui croyez ! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital. » (S.3-V.130)
    Voir le livre d’Ibn Kathir  »tafsir al qoraan tome 1.
    Alors svp, documentez-vous

    Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2016 | Comprendre l'islam. Tous droits réservés.

Afficher les boutons de partage
Cacher les boutons de partage