D'autres articles qui pourraient vous intéresser

4 commentaires

  1. Roussel

    Où pourrait on situer géographiquement le pays où vivaient ces Gog et Magog

    Répondre
  2. abdelkaderderamchi

    l’adage qui dit (tous les chemins menent a rome) cela ne s’ est pas passé avec les gog et magog car ils pouvait faire le detour pour revenir la ils voulaient . allah le tout puissant a voulu que cela se produise a la fin des temps et oui ils viendront de chaque coin et de toutes les directions et devalerons sur les toutes les collines du monde.

    Répondre
  3. abdelkaderderamchi

    les gog et magog sont une malediction d’obeidience diabolique dans le saint coran ils ne sont pas mentionné comme un peuple (qom) ne sont pas semblable aux autres peuples de l’histoire qui etaient plus mecreant et chatié directement par allah sobhano.comme aussi le laisse entendre d’autres chercheurs chacun donne des recits selon ses sensations en les collants a l’histoires mais en verité personne ne les connais qui ils sont et d’ou ils viennent car allah en a fait un sujet stricte qui n’apparaitra qu’au momont voulu et choisi de la fin du monde.ceux qui essaient de collé les gog et magog aux peuples ayant deja vecu sachez que les morts ne reviennent pas a la vie sauf pour le jugement dernier ou ils reviendront pas vivant du tout comme ils etaient dans la premiere vie cala reste a la volonté d’allah le tout puissant.

    Répondre
  4. abdelkaderderamchi

    les gog et magog sont des etres sataniques et comme convennu dans le coran ils seront les derniers a survivre sur terre avec l’accord du tout puissant aza ouadjel
    et justement tous ceux qui les suivrons jusqu’a la fin du monde (entendre par la, suivre le diable) seront des leurs pour le chatiment en enfer eternel .ça c’est ecrit dans le saint coran .

    Répondre

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2016 | Comprendre l'islam. Tous droits réservés.

Afficher les boutons de partage
Cacher les boutons de partage